L’exposition ATLAS

De nouvelles formes de valorisation scientifique

La troisième matérialisation du projet ATLAS dépasse le cadre stricte des publications scientifiques. Le but étant de créer des animations interactives à destination d’un public plus large dans le cadre d’une exposition itinérante. Des animations cartographiques en 2D ainsi qu’une modélisation de terrain et des restitutions architecturales en 3D, sur la base des données du WebSIG et de la photogrammétrie de certains sites-pilotes, retraceront l’évolution de leur paysage urbain entre le IIIe et le VIIIe s. et en restitueront les principaux bâtiments, publics et privés, exhumés.

L’actuel projet BAELO3D teste cette reconstruction virtuelle : outre la modélisation de la cité antique, quatre édifices publics (basilique, marché, théâtre et sanctuaire d’Isis) sont restitués virtuellement à partir de la documentation archéologique.

Dans ce même esprit, une exposition temporaire itinérante sera élaboirée et consistera en des projections à très grande échelle d’images inédites captées par des drones et reconstituées en 3D, révélant l’état actuel du site et remontant le temps grâce à la suggestion, en images virtuelles, de la forme originale d’édifices emblématiques, comme la basilique Saint-Cyprien à Carthage ou le théâtre de Carthagène.

Il sera ainsi proposée au public une série d’expériences originales en réalité virtuelle, une « immersion réaliste et sensible ». Cette présentation didactique sera proposée à la bibliothèque de l’université de Hambourg, au musée archéologique nationale de Madrid (MAN), au musée du Conjunto Arqueológico de Baelo Claudia (Cadix) à la Casa Árabe Córdoba et à l’Institut National du Patrimoine (Tunis). Cette reconstruction virtuelle dépassera les standards traditionnels et créera de nouveaux paradigmes scientifiques.

Responsables: L. Callegarin // Participants: R. Gaddhab, J. Vizcaíno Sánchez, M. Uberti